Le cyclisme et les risques de blessures aux mains.

par Dr Brutus

Qu’ils soient des habitués des pistes cyclables ou des passionnés de la longue route, les amateurs de vélo sont nombreux à éprouver, à un moment ou un autre, des problèmes au niveau des mains. Nous allons vous expliquer brièvement comment diminuer les risques de blessures aux mains.

La position d’appui répétitive et prolongée sur le guidon peut entraîner la compression des nerfs; Causer des engourdissements, de l’inconfort et de la douleur dans les mains. Si, dans la majorité des cas, les symptômes disparaissent avec l’arrêt de l’activité ou peu de temps après la fin du trajet;Ces derniers peuvent persister plusieurs semaines, voir des mois, et nécessiter une évaluation par un spécialiste de la main. La paralysie du cycliste (neuropathies cubitales) et le syndrome du tunnel carpien représentent plus du tiers des blessures causées par la pratique intensive du cyclisme.

La paralysie du cycliste survient lorsque le nerf cubital se trouve comprimé dans la zone du talon de la main . L’hyperflexion du poignet, peut créer une pression provoquant des picotements dans le petit doigt ou l’annulaire. Parfois accompagnés d’une faiblesse de la main. Le repos, les exercices d’étirement et les anti-inflammatoires peuvent aider à soulager les symptômes. La chirurgie est rarement nécessaire.

Le syndrome du tunnel carpien est la conséquence d’une pression directe sur le nerf médian à la hauteur du poignet. Les symptômes touchent généralement le pouce, l’index, le majeur ou l’annulaire, mais peuvent aussi s’étendre à toute la main. Le repos, le port d’une attelle et les exercices d’étirement ainsi que les antidouleurs sont généralement prescrits. Il arrive toutefois que la décompression chirurgicale du tunnel carpien soit requise. Il existe heureusement quelques trucs simples pour continuer de profiter des joies du cyclisme.

Les astuces pour éviter les risques de blessures aux mains.

Modifiez l’angle de votre appui et diminuez le poids qui repose sur vos mains et poignets. Essayez également différentes formes ou positions de guidon et ajustez la hauteur de votre siège. Vous pouvez également porter des gants rembourrés spécialement conçus pour absorber le stress causé par votre charge.

Le cyclisme et les risques de blessures aux mains

PARTAGER:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

COMMENTER: